top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurChristine Barris

Comment canaliser les émotions et l'agitation des enfants



De nombreux parents se sentent démunis face à l'agitation excessive de leurs enfants, et ne savent pas comment la canaliser. Certains baissent les bras, ou si disent que cela doit être du à l'âge et que l'on n'y peut rien.


Il convient tout d'abord de faire la part des choses.


La plupart des enfants sont agités, ont du mal à rester concentrés trop longtemps, ce qui s'expliquer par leur curiosité, leur besoin de découvrir le monde qui les entoure et de se dépenser, car ils ont beaucoup d'énergie.

Tant que cela reste à un niveau raisonnable, c'est tout à fait compréhensible.


Certains enfants peuvent aussi présenter des troubles duc comportement, comme par exemple le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou des troubles du spectre autistique (TSA), qui peuvent entraîner une agitation excessive.

Si vous pensez que votre enfant peut en souffrir, il est recommandé de consulter un professionnel pour obtenir établir un diagnostic.



Pour ce qui concerne l'agitation excessive sans lien avec les troubles mentionnés ci-dessus, elle peut avoir différentes origines.



L'environnement


L'environnement dans lequel évoluent les enfants a des conséquences sur leur comportement.

Ils seront plus agités s'ils se trouvent entourés de nombreuses personnes, dans un lieu bruyant ou bien si les éclairages sont forts.

Alors qu'au contraire, un endroit calme, avec une lumière plutôt faible ou un éclairage naturel, favorisera leur apaisement.



Le climat familial


Les enfants sont bien plus réceptifs à la tension et au stress ambiant que les adultes.

Les adultes ont un filtre mental, qui cherche à expliquer les choses, à leur donner de la cohérence. Alors que les enfants n'ont pas encore subi ce conditionnement, ils ont donc moins de filtres que nous et sont plus réceptifs à ce qu'ils ressentent instinctivement.


Par conséquent, les tensions au sein de la famille, ou le stress ressenti par l'un des deux des parents voire par les deux, pour quelque raison que ce soit, est perçu par l'enfant et entraine également un stress chez lui, qui provoque de l'agitation.


Dans ces cas là, il est souhaitable que les parents mettent en place des techniques de gestion du stress pour eux même, avant de chercher à agir sur l' l'enfant. Car si l'on ne travaille pas sur la cause, on ne peut pas espérer avoir un impact sur les conséquences.




Les méthodes que je vous propose dans cet article sont adaptés aux enfant, mais peuvent tout à fait être pratiquées par les parents!



Evitez les excès de sucreries


L'excès de sucre acidifie l'organisme et entraîne une hyperexcitabilité du système nerveux, donc de l'agitation.


La consommation d'aliments riches en sucre peut provoquer une augmentation rapide de la glycémie, c'est à dire du taux de sucre dans le sang, qui est suivie d'une chute rapide. Cette fluctuation de la glycémie est à l'origine de troubles de la concentration, et d'agitation, aussi bien chez les enfants que chez les adultes.




Exercices inspirés de la sophrologie



La boule à colère


Cet exercice est destiné à aider les enfant qui ont du mal à exprimer leurs émotions.


Installez vous avec votre enfant dans un endroit au calme, où vous ne serez pas dérangés.

Disposez devant votre enfant, à un mètre environ, un petit panier.

Invitez-le à écrire sur une feuille de papier toutes les émotions négatives qu'il ressent.

Expliquez lui qu'il peut écrire ce qui le met en colère, ce qu'il trouve injuste, ce qui le rend triste…

Assurez lui que vous ne regardez pas ce qu'il a écrit s'il ne le souhaite pas.

Il est important qu'il se sent libre d'écrire tout ce qui lui pèse, vous devez bien insister sur ce point.

Laissez lui tout le temps dont il a besoin.

Lorsqu’il a terminé, invitez le à mettre ce papier en boule.

Puis à inspirer profondément, à retenir sa respiration quelques instants, et à souffler fortement en jetant sa boulle à colère dans le panier devant lui.


Cet exercice permet de se libérer des émotions négatives, grâce au geste symbolique et à la respiration rythmés que crée un apaisement.



La boite à pensées


Cet exercice est destiné aux enfant qui ont du mal à se concentrer, que ce soit à la maison ou à l'école.


Invitez votre enfant à s’asseoir et à fermer les yeux, puis à respirer tranquillement sur deux ou trois respiration.

Puis proposez lui d'imaginer, de visualiser dans sa tête une jolie boite.

Invitez le à imaginer sa forme, ses couleurs, son décor, sa texture: bois, métal, plastique... peu importe, l'essentiel est qu'il puisse la visualiser sans sa tête le plus précisément possible.

Puis une fois qu'il a bien imaginé la boite et tous ses aspects, proposez lui de poser cette boite à côté de lui, et de l'ouvrir. Puis d'y déposer toutes ses pensées qui l'empêchent de se concentrer, toutes ses préoccupations.

Laissez lui le temps nécessaire, et demandez lui de vous informer lorsqu'il y aura déposé toutes ses pensées.

Et là, invitez-le à refermer la boite, et à ne plus se préoccuper de ce qu'il a laissé dedans, pour pouvoir se concentrer pleinement sur son activité.

La mise en pratique de ces conseils devrait aider vos enfants à retrouver plus de calme et de concentration.


Pour un suivi personnalisé en sophrologie, n'hésitez pas à prendre rendez vous sur mon site ou à me contacter pour plus d'informations.







4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page