top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurChristine Barris

Les bonnes associations alimentaires

Dernière mise à jour : 9 juil. 2023

Améliorez votre digestion et gagnez en énergie

Les bonnes associations alimentaires

Le principe des bonnes ou mauvaises associations alimentaire a été mis au point par Herbert Shelton.

Ce naturopathe américain a mis en avant que le fait de consommer certains aliments ensemble pouvait perturber leur digestion.



Les conséquences d'une mauvaise digestion sont multiples:


Tout d'abord un inconfort digestif qui se traduit par différentes sensations désagréables comme des ballonnements, une sensation de lourdeur après le repas, ventre gonflé, des gaz, de l'aérophagie, des flatulences, de la constipation ou au contraire de la diarrhée...


En plus de ces sensations désagréables, les lenteurs digestives entraînent aussi une dépense importante d'énergie.

En effet la digestion et le mental sont les deux systèmes les plus énergivores.

Avez-vous remarqué comme on se sent fatigué après un repas copieux?

C'est probablement notre système digestif qui puise toute notre énergie.



La règle de base pour améliorer sa digestion: respecter les bonnes combinaisons alimentaires.


C'est à dire ne pas mélanger des aliments dont les modes de digestion sont incompatibles, car ils ne se digèrent pas au même endroit du tube digestif, ni avec le même au même pH (acide ou alcalin) ni les mêmes enzymes. Leur mélange va donc créer des désordres lors de leur digestion.


Certains aliments se digèrent dans un milieu acide, dans l'estomac.

Alors que d'autres se digèrent dans un milieu alcalin, comme la bouche.

Si ces deux catégories d'aliments sont consommés lors d'un même repas, cela va perturber leur digestion et créer des fermentations. Ce qui explique les sensations de ventre qui gonfle après le repas, de ballonnements, de gaz.


Voici les principales incompatibilités alimentaires:


- Fruits + tout autre aliment

- Protéine + Amidon

- Protéine + Protéine

- Acide + Amidon


- Fruits + tout autre aliment


Les fruits doivent être consommés en dehors des repas.

En effet les fruits se digèrent très rapidement (environ 1/2h), alors que pour les autres aliments cela peut prendre plusieurs heures.


Donc si vous mélangez les fruits à d’autres aliments, ce qui est le cas lorsque vous les consommez à la fin du repas ou même au début, ils sont ralentis dans le tube digestif, et une fois arrivés dans vos intestins ils fermentent, entraînant des gaz et une sensation de gonflement.


Il faut donc attendre que les fruits soient digérés (soit une demi heure environ) avant de consommer un autre aliment.

Ou attendre la fin de la digestion d'une repas classique (en moyenne 3 heures) avant de consommer un fruit.


Sinon, vous avez la possibilité de faire des repas de fruits.

Dans ce cas, vous pouvez mélanger différents fruits entre eux, tout en essayant de préférence de ne pas mélanger les fruits doux (poire, pomme, figue...) avec les fruits acides (oranges, ananas...).

  • Protéine + Amidon

Les protéines sont les produits animaux comme la viande le poisson, les fruits de mer, les œufs, les produits laitiers.

Quant aux amidons, ce sont les féculents (pain, pâtes, riz, quinoa...), les pommes de terre, patates douces, châtaignes, potimarrons.


Les protéines se digèrent dans un milieu acide, principalement dans l’estomac.

Alors que les féculents se digèrent dans un milieu alcalin, en grande partie dans la bouche.


La présence d’acide chlorhydrique dans l'estomac bloque la digestion de l’amidon.

Il est donc déconseillé de manger de la viande avec des pâtes (comme les pâtes à la bolognaise), ou du poisson avec du riz, ou encore des œufs ou du formage avec du pain…


  • Protéine + Protéine

La viande nécessite plus d'acide chlorhydrique pour sa digestion que le poisson.

Il est donc déconseillé de consommer deux types de protéines différentes au cours d'un même repas, car les besoins en acidité sont différents d'une catégorie à l'autre.


Évitez donc de consommer au cours d'un même repas de la viande et du fromage par exemple, ou de la viande avec des œufs (le fameux steak à cheval).


  • Acide + Amidon

L’acidité inhibe la sécrétion de l’amylase nécessaire à la digestion des amidons.

Par conséquent, si vous consommez ensemble des féculents et un aliment acide comme le vinaigre ou le citron, ces derniers empêcheront les féculents d'être bien digérés.

Il faudra donc éviter la vinaigrette sur la salade de pommes de terres par exemple.



Quelques associations sont tout de même tolérées par notre organisme.

ll est admis que si l'on souhaite tout de même mélanger des protéines et des féculents, il vaut mieux privilégier certaines associations plutôt que d'autres:


On peut effectivement pratiquer

  • les associations de protéines fortes avec les amidons faibles

  • les associations de protéines faibles avec les amidons forts


Protéines fortes : viande, œufs, poisson, volaille, fruits de mer, fromage à pâte cuite

Protéines faibles : légumineuses, soja, champignons, algues, tempeh, oléagineux, fromage frais de chèvre et brebis


Amidons forts: pain, pâtes, riz, céréales, quinoa, sarrasin

Amidons faibles: pomme de terre, patate douce, châtaigne, potimarrons, flocons de céréales, potiron


Il est également toléré de respecter la règle des 80/20.

C'est à dire composer son assiette de :

  • 20% de protéines + 80% de féculents ou inversement

  • 20% de féculents + 80% de protéines.


Quant aux légumes, ils peuvent se mélanger avec tous types d'aliments, sauf les fruits.

Il est recommandé d'en consommer à tous les repas pour leur richesse en minéraux et en fibres, qui permettent une meilleure digestion, notamment des protéines et des lipides (graisses).


A présent que vous connaissez les principales règles des associations alimentaires, voici quelques exemples d’associations possibles:


Poisson + pommes de terre + légumes

Fruits de mer + légumes

Viande + potimarron + légumes

Œufs + légumes

Pâtes + légumes

Riz + légumes

Poires + bananes

Oranges + ananas

...etc


En conclusion


Le respect de ces associations peut sembler contraignant, mais c'est une habitude à prendre qui au bout de quelques semaines devient un automatisme.


Et lorsqu'on teste le respect de ces associations, et qu'on se rend compte que l'on se sent vraiment mieux après les repas, que la digestion est plus facile... on a ensuite du mal à faire différemment.


Car comme toutes les bonnes habitudes, on hésite parfois à les mettre en place, mais les essayer c'est les adopter !




35 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page