Rechercher
  • Christine Barris

Les bienfaits de l'eau

Dernière mise à jour : 7 juil.

L'eau est indispensable à la vie. En effet, nous devons chaque jour hydrater notre corps et pour cela boire une certaine quantité d'eau.

Mais l'eau présente également d'autres bienfaits, et il serait bien dommage de s'en priver....


Voici quelques uns des bienfaits de l'eau, sous différentes formes, dont vous pourrez profiter chez vous.




Boire de l'eau oui, mais pas n'importe laquelle


Il est certes indispensable de boire pour hydrater notre corps et nos cellules, mais le rôle de l'eau que nous buvons ne s'arrête pas là.

Elle permet également de transporter les déchets hors de notre corps, afin qu'ils soient éliminés dans les urines. Il est donc important que cette eau puisse "capter" le plus de déchets possible.


Pour cela, l'eau que nous buvons doit avoir un PH légèrement acide (entre 5 et 7), légèrement réducteur (entre 25 er 28), une résistivité élevée ( >6 000).

3 eaux sont reconnues pour posséder ces qualités, il s'agit des eaux Mont Roucous, Montcalm et Rosée de le Reine.


Ces eaux sont très faiblement minéralisées, car contrairement à ce que l'on croit les minéraux présents dans les eaux de consommation ne sont pas biodisponibles, c'est à dire qu'ils ne sont pas absorbée par notre organisme. Donc loin de combler nos carences, ils encrassent l'organisme, fatiguent les reins, et entraînent des dépôts responsables par exemple des calculs rénaux.

La teneur idéale en minéraux de l'eau est comprise entre 10 et 150mg/l de résidus à sec.


Nous pouvons bien entendu consommer des eaux dont les minéraux sont biodisponibles (absorbés par l'organisme), c'est le cas de l'eau bue directement à la source, de l'eau issue des végétaux (jus de légumes préparés à l'aide d'un extracteur - procédé qui ne chauffe pas pour ne pas détruire les minéraux), et l'eau de Quinton.


La consommation quotidienne de jus de légumes et de fruits frais nous permet de nous hydrater correctement car ils sont gorgés d'eau vivante riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments directement assimilables. Les melons , les pastèques ou encore les oranges contiennent 98% d'eau....



L'eau de Qinton


L'eau de Quinton contient du phyto et du zooplancton, qui rend ses minéraux assimilables par l'organisme.

Il s'agit d'une eau de mer puisée, filtrée et stérilisée à froid selon la méthode mise au point par René Quinton (physiologiste et biologiste français) au début du XX -ème siècle.

René Quinton a découvert que l'eau de mer contenait tous les minéraux et oligo- éléments dont l'organisme a besoin pour fonctionner, dans les mêmes proportions que notre sang, et avec un PH identique.


Sa composition et sa grande biodisponibilité en font un puissant allié pour reminéraliser notre organisme.


L'au de Quinton existe sous asa forme hypertonique et isotonique (diluée).

On préfèrera la forme hypertonique en cas de fatigue passagère ou convalescence, et la forme isotonique en cas d'épuisement, trouble chronique ou besoin de reminéralisation..

On pourra en consommer entre 20 et 60ml par jour, en une ou plusieurs prises, de préférence le matin et à midi.

Elle se trouve en magasins bio, ou sur internet.



La bouillotte d'eau chaude


L'eau peut également être utilisée pour stimuler l'activité de certains organes émonctoires (chargé de l'élimination des déchets), notamment le foie ou les reins.

Pour cela, il vous suffit de placer une bouillotte chaude sur votre côte droite en -dessous de la poitrine- pour le foie, ou au milieu de votre dos pour les reins.


Cette technique vous permettra de favoriser l'élimination des déchets par ces organes, et pour le foie favorisera une meilleure digestion (à faire pendant 20mn après le repas).



Les bains chauds


Ils permettent d'éliminer une quantité important de déchets acides grâce à la sudation, et en provoquant une fièvre artificielle (montée raisonnable de la température du cops).


La technique consiste à faire couler un fond de bain chaud, puis entrer dans la baignoire et laisser couler l'eau en augmentant progressivement la température jusqu'à 43 degrés maximum. Rester dans le bain pendant 10 à 15 minutes, pas plus. Puis à la sortie du bain s'emmitoufler dans un peignoir bien chaud, et boire éventuellement une tisane chaude afin de prolonger la sudation.


Par mesure de prudence, cette technique est à éviter chez les personnes souffrant de troubles de la circulation, troubles cardiaques ou hypertension.



Les douches ou bains froids


Ils provoquent un stress pour l'organisme, qui va améliorer ses capacités d'adaptation, augmenter la thermogénèse (le corps brûle des graisses pour maintenir sa température), renforcer le système immunitaire, entre autres bienfaits.

On appelle cela la loi de l'hormèse.


Pour cela il est recommandé de faire des expositions au froid courtes mais intenses, plus bénéfiques que des expositions plus longues à des températures plus modérées.

Bien entendu il faudra toujours veiller à respecter ses propres limites, et à bien de réchauffer ensuite.


L'entrée dans l'eau froide provoque un emballement du système nerveux. Pour l'apaiser, on pourra s 'appuyer sur la respiration en veillant à allonger de temps d'expiration afin d'activer le parasympathique, c'est à dire le frein de l'organisme.


Vous pouvez par exemple commencer votre expérience du froid en terminant vos douches par un jet froid sur tout le corps, des pieds à la tête, pendant une durée pouvant aller de 30 secondes jusqu'à 1 ou 2 minutes.



Les bains dérivatifs


Cette méthode consiste à rafraichir la zone du périnée à l'aide d'un gant de toilette trempé régulièrement dans de l'eau froide (pendant au moins 15 minutes 2 fois par jour) ou tout simplement à l'aide d'une poche réfrigérée que l'on portera au minimum 2 à 3 heures par jour (en veillant à ne pas garder une poche qui se serait réchauffée et en la changeant dès que c'est le cas).

Alors que la zone du périnée est rafraîchie, le reste du corps doit rester bien au chaud.


Inventée il y a plus de 100 ans par Louis Kuhne, médecin naturopathe allemand, elle a été récemment remise en lumière par la navigatrice France Guillain.


Les bains dérivatifs permettent d'augmenter les fonctions d'élimination du corps, et d'évacuer les toxines. Ils sont un excellent complément aux cures détox.


Vous pourrez rapidement constater une augmentation de la fréquence des mictions, ainsi qu'une amélioration du transit.

Ils permettent également d'éliminer rapidement les graisses issues de la digestion, et favorisent ainsi la perte de poids.

Ils améliorent également la circulation sanguine et lymphatique, ce qui a un effet direct sur les sensations de jambes lourdes.

Grâce à de meilleurs échanges intercellulaires, ils améliorent la qualité de la peau et des cheveux.

Bien entendu une pratique régulière sur plusieurs mois est nécessaire pour profiter de tous les bienfaits des bains dérivatifs.



Lavement intestinal


Cela consiste à irriguer le colon à l'aide d'une canule, et à maintenir d'eau dans le colon un certain temps afin qu'elle puisse le nettoyer des selles, mucus et toxines qui s'y sont accumulés et empêchent son bon fonctionnement.


Les lavements peuvent se faire seul chez soi à l'aide d'un bock à lavement (alors que l'hydrothérapie du colon, qui agit plus en profondeur, devra se faire chez un professionnel).


Cette méthode de nettoyage du colon ou ros intestin, chère au Docteur Kousmine, permet d'améliorer le transit et les troubles intestinaux tels que les ballonnement, la constipation, la diarrhée, les crampes intestinales, mais pas seulement.

En relançant les fonctions d'élimination du corps, elle a montré ses bienfaits en cas de migraines, problèmes ORL, dermatoses, ou encore troubles du sommeil ou de l'humeur.

Quand on sait que 80% des cellules immunitaires se trouvent dans les intestins, on comprend l'importance d'une bonne hygiène intestinale.


J'espère que certaines de ces techniques vous auront donné envie de les essayer, n'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations!


116 vues0 commentaire