Rechercher
  • Christine Barris

Les produits laitiers, nos faux amis pour la vie

Dernière mise à jour : 16 sept.



On a longtemps essayé de nous convaincre que les produits laitiers étaient "nos amis pour la vie"... On nous encourageait ainsi à consommer du lait, des yaourts, du fromage blanc, de la faisselle, du fromage, du beurre., de la crème...

On nous répétait qu'il fallait consommer au moins 3 produits laitiers par jour.

Et pourtant, rien n'est moins sûr...



L'être humain est la seule espèce a boire le lait d'un autre animal


Ce constat devrait déjà nous alerter, car la nature est bien faite.

Si le lait de la vache fournit au veau tous les nutriments indispensables à sa croissance, il est bien trop riche pour nous.

Le veau doit grossir de plusieurs centaines de kilos en quelques mois, le lait de la vache est donc très riche en hormones de croissance, dont la teneur est disproportionnée par rapport aux besoins humains.



La lactase, enzyme nécessaire à la digestion du lait


Le lait maternel est adapté à la croissance des bébés. Mais dès l'âge de 3 ans environ, nous cessons de sécréter la lactase, une enzyme qui permet de digérer le lactose présent dans les produits laitiers.

Ce qui signifie que dès l'enfance, l'être humain n'est plus en mesure de digérer correctement le lait, ce qui entraine un inconfort digestif avec fermentations, putréfactions, ballonnements...



Et le calcium?


Les défenseurs de la consommation de lait vous diront qu'il est indispensable pour favoriser la croissance des os et prévenir le risque d'ostéoporose, car il contient du calcium.


Mais il faut préciser que le calcium contenu dans le lait et les produits laitiers en général est moins bien absorbé par l'organisme que le calcium issu des végétaux.


Vous trouverez des quantités intéressantes de calcium biodisponible pour l'organisme dans les amandes, les sardines avec les arrêtes, et dans un grand nombre de légumes, notamment les légumes verts.



Les produits laitiers favorisent les troubles inflammatoires


La digestion des produits laitiers entraîne une augmentation de l'acidité, que l'organisme compense en allant puiser dans ses réserves minérales, notamment le calcium présent dans les os et les dents.

Loin de nous apporter le calcium dont nous avons besoin, la consommation de produits laitiers entraine donc une déminéralisation, c'est à dire une perte de calcium et autres minéraux indispensables.


Les déchets acides générés lors de la digestion des produits laitiers sont responsables des troubles inflammatoires tels que les tendinites, l'arthrite ou encore l'arthrose.

Ces déchets acides, en venant se coller aux tendons et articulations, génèrent des inflammations, donc des douleurs.


Par conséquent pour lutter contre les troubles inflammatoires, il faut commencer par supprimer de notre alimentation les aliments qui génèrent le plus de déchets acides.

Et même s'ils ne sont pas les seuls, les produits laitiers en font partie.



Les produits laitiers favorisent les allergies


Le lait contient également de la caséine, une protéine considérée par notre organisme comme un corps étranger.


Lorsque nous consommons des produits laitiers, notre corps sécrète donc des anticorps pour lutter contre cette substance étrangère, ainsi que de l'histamine, ce qui favorise les réactions allergiques.



Le lait et ses dérivés génèrent des déchets colloïdaux


Ces déchets sont fabriqués lors de la digestion de certains aliments, notamment les produits laitiers. On les appelle également les colles.

Ils viennent encrasser notre organisme, particulièrement nos intestins et notre foie, et sont responsables entre autres de troubles digestifs, problèmes de peau, excès de glaires...


Les produits laitiers ne sont donc pas indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, bien au contraire. Le Docteur Seignalet l'exclue d'ailleurs du régime alimentaire qu'il propose pour favoriser le bon fonctionnement de notre organisme, de même que le courant hygiéniste qui soutient le retour à une alimentation physiologique, c'est à dire la plus proche possible de ce que la nature nous offre, une alimentation adaptée aux besoins de l'être humain.



Par quoi remplacer les produits laitiers?


Dans vos préparation, les laits animaux peuvent être remplacés par des laits végétaux.

Il en existe aujourd'hui une gamme assez étendue, que vous pouvez trouver soit en magasins bio, soit dans les rayons bio des grandes surfaces.

Choisissez les de préférence sans sucres ajoutés.


Les préparations du type "amande cuisine" ou "riz cuisine", vendus en packs cartons de 250cl, pourront se substituer à la crème liquide, pour la confection de sauces ou de gratins.


Il existe également un gamme de yaourts aux laits végétaux, mais attention à la composition car on y trouve parfois une quantité non négligeable de sucre. ils sont donc à consommer avec parcimonie.


Quant au fromage, on peut le remplacer par des fromages végétaux fabriqués pour la plupart à base de noix de cajou. La ressemblance est frappante avec les originaux est frappante!






58 vues0 commentaire